A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V

PRÉSENTATION DE LA BIBLIOGRAPHIE

Bien que se voulant complète cette bibliographie ne pourra malheureusement jamais l'être vraiment car certaines éditions imprimées ou restées à l'état de manuscrit n'ont probablement pas réussi à traverser les siècles jusqu'à nous. Nous ignorons donc jusqu'à l'existence de nombreux documents alors que d'autres ne sont que cités et, en la matière, il nous faut tenir compte du risque assez fréquent d'erreur avant d'y ajouter foi.

Cette déduction s'appuie sur le fait que le premier traité imprimé ne date que de 1634, soit quelques petites années seulement après que l'édition de règles de jeu de hasard soit tolérée en fin de règne de Louis XIII, et aussi que de nombreuses réimpressions ou éditions de cet ouvrage n'ont pas laissé de traces répertoriées (à ce jour).

En effet les jeux de hasard même raisonnés, condamnés par les lois religieuses et civiles mais largement pratiqués par le clergé et la noblesse, n'avaient pu avant cette date bénéficier de la diffusion de règles de référence. Pour ces jeux il en a résulté la pratique d'un grand nombre de variantes mais cela leur a aussi permis d'évoluer plus librement.

Cela vaut bien sûr pour le trictrac dont le nom (sous différentes graphies) et donc la pratique sont attestés depuis le début du XVIe siècle et dont les règles n'ont pu alors se diffuser que de bouche à oreilles ou grâce au support de manuscrits depuis disparus. On sait aussi que ce jeu a évolué de règles plus simples vers des règles de plus en plus complexes au fil du temps (même si certains coups ont été abandonnés) mais nous ne pouvons juger réellement cette évolution que d'après quelques commentaires écrits à la fin du XVIe siècle et surtout depuis l'existence de règles écrites: à partir de 1634 et par chance l'auteur de ce traité a eu la bonne idée de nous informer sur les formes passées du jeu encore connues de lui.

Mais nous ignorons la manière dont on jouait au trictrac à l'époque de Machiavel ou de Rabelais ; ni ne savons si ce jeu a été créé de toute pièce ou plus probablement a évolué à partir d'autres jeux tels l'ourche (lourche) ou aussi la Testa italienne (Tieste), comme le suggère Jean-Louis Cazaux (opus cité p. 121).

Peut-être découvrirons-nous un jour d'autres documents qui permettront d'approfondir notre connaissance de l'histoire de ce jeu ; en attendant, cette bibliographie expose les références connues à ce jour et j'invite cordialement les amateurs de ce jeu à bien vouloir me communiquer tous renseignements ou photos complémentaires afin de rendre cette biblio moins imparfaite (me joindre à l'adresse de contact). Je les remercie chaleureusement par avance.

La première partie de cette bibliographie est consacrée aux différentes éditions et réimpressions connues des dix principaux traités (le canon !), et s'étend de 1634 à 1874. Beaucoup d'entre eux ont été repris et modifiés afin de les faire entrer dans des anthologies de règles de jeu (académies) mais on les y trouve parfois intégralement sans toutefois les présentations et autres parties annexes. Ces anthologies ne figurent pas dans cette première partie sauf en ce qui concerne les deuxième et sixième textes, compte-tenu de leur rareté.

La deuxième partie est consacrée aux publications ultérieures et présente peu d'intérêt car ces manuels ne permettent pas en réalité à un novice de pouvoir apprendre le jeu : les règles présentées sont trop succinctes, voire erronées. Le trictrac (tric-trac) y est souvent associé avec d'autres jeux de tables.

Outre mes propres recherches débutées au milieu des années 1980 avec l'aide de Laurent CHIANTALASSA, j'ai pu m'appuyer pour réaliser cette bibliographie sur les travaux, recherches et découvertes de David LEVY, Philippe LALANNE*, Thierry DEPAULIS, Denis REYNAUD, Manfred ZOLLINGER et autres membres du forum "Games.groups.yahoo.trictrac". Je leur rends hommage cordialement.

(* Note : je tiens à préciser ici que Philippe LALANNE est l'auteur dont je parle à la rubrique JAN DE RENCONTRE du dictionnaire ; voir aussi BATTAGE à la rubrique BATTERIE et QUADRANT).

NOTICE

La présentation des titres se veut aussi fidèle que possible à l'original en respectant les majuscules et les minuscules (je n'ai pas tenu compte des italiques et caractères gras, de la taille relative de la police et des coupures du texte : voir les photos). Néanmoins, afin d'uniformiser la présentation des ouvrages de la deuxième partie, le titre est toujours indiqué en premier et la collection à laquelle il appartient éventuellement est repoussée plus après, avant le nom de l'éditeur dont la ville est indiquée en premier.

Les titres précédés d'un * contiennent des informations qui devront être vérifiées d'après les originaux : il peut donc s'y trouver des erreurs à corriger ultérieurement (plus que dans les autres titres pour lesquels malheureusement aucune attention toute particulière ne permet de se prémunir totalement).

Comme habituellement le texte placé entre [crochets] est un commentaire du bibliographe afin de préciser ou de combler une lacune de l'édition ("ca" est une abréviation de circa qui veut dire : autour de ; "sd" : sans date ; "sl": sans lieu).

À partir de la deuxième partie sont placées entre (paranthèses) des indications qui ne figurent pas sur la page de couverture mais à l'intérieur de l'ouvrage. En effet à partir de cette époque les livres ne sont plus systématiquement destinés à être reliés et comportent une couverture imprimée sur papier ou carton plus ou moins rigide ce qui rend aussi ces éditions plus fragiles.

Le nombre de page (en début et fin d'ouvrage) mais surtout le format d'un titre peuvent varier d'une impression ou d'une reliure à l'autre : les valeurs données sont indicatives (mais pas fantaisistes).

Lorsqu'une photo d'un exemplaire du titre est disponible, on peut accéder au grand format en présantant le pointeur sur la miniature. Que les différents ayants droit des ouvrages dont les photos ont pu être reprises soient ici remerciés. Malheureusement je ne possède pas tous les titres !

Il est donné en note, accessible par clic sur le signet placé après l'intitulé, des informations complémentaires sur le titre et, le cas échéant, au moins une indication de l'endroit où il est possible de consulter l'ouvrage (bibliothèques publiques ou internet ; liste non-exhaustive ; autoriser les redirections dans le navigateur). Malheureusement, je n'ai pu me rendre à toutes ces adresses pour vérification alors que les notices des bibliothèques sont très souvent plus qu'imprécises (voire erronées) !

NOTE COMPLÉMENTAIRE

Tous les livres de trictrac numérisés et disponibles sur internet seront signalés. La plupart des ouvrages numérisés par GoogleBooks sont aussi disponibles (ou en passe de l'être) dans des éditions du type "imprimé à la demande" (sans garantie de qualité).

NOTES DE LA BIBLIOGRAPHIE

1. JOLLIVET, Euverte de, Sieur de Votilley (1601-1662) :

2. Auteur inconnu :

3. Auteur inconnu :

4. SOUMILLE, abbé Bernard-Laurent (1703-1774) :

5. Auteur inconnu :

6. Auteur inconnu :

7. FALLAVEL, J. M. :

8. GUITON, Nicolas aîné (1760-1829) :

9. LEPEINTRE-DESROCHES, Pierre-Marie-Michel (1785-1847) :

10. LELASSEUX-LAFOSSE, Julien Alexandre Monique (1791-18..) :

11. VANDERHEID, VAN TENAC, ÉZÉCHIAS, DELAUNEY, ... :

12. TOURANGIN, Jean :

13. BRIÈRE, Gaston (1872-1962) :

14. BORENTAIN, Henri :

15. Collectif :

16. FALIGOT, Urbain :

ROBBE, Jacques (1647-1721) :

DESHAYES, alias SEYAHSED :

TROUSSET, Jules (1842-1905?) alias MOULIDARS, T. de :

journal de Bernard Laurent Soumille